Volksbund Deutsche Kriegsgräberfürsorge ( VDK )

 

 

Le Volksbund Deutsche Kriegsgräberfürsorge e. V (VDK) est une association chargée par le gouvernement allemand de créer et d'entretenir les sépultures de guerre allemandes. Il associe largement les jeunes à ses travaux, dans le cadre d'actions de mémoire partagée. Le VDK soutient le dossier d'inscription des "Paysages et sites de mémoire du front occidental de la Première Guerre mondiale".

  

Origine

La création du VDK remonte au 16 décembre 1919. Cette association avait pour objet la protection et la conservation des sépultures de guerre ainsi que la délivrance des informations aux familles, et ce pour tous les hauts lieux de la Première Guerre mondiale. En France, le VDK a aménagé de nombreux cimetières militaires,  réalisés pour la plupart d'entre eux en grès rose des Vosges. Le premier, celui de Connantre, dans la Marne, a été achevé en 1929. 

Le VDK, oeuvre de paix, vit son activité compromise pendant la période nazie. Sur le mot d'ordre « Réconciliation sur les tombes - Travail pour la paix », il reprend sa mission à partir de 1946, en l'orientant vers la jeunesse qui est largement associée à ses travaux. Un premier traité franco-allemand sur les sépultures de guerre est signé le 23 octobre 1954. Il permet d'amorcer des travaux d'exhumation et de transfert des soldats morts au cours de la Seconde Guerre mondiale ainsi que leur inhumation dans des cimetières de regroupement. Le second traité du 19 juillet 1966 prévoit l'extension des cimetières de la Première Guerre mondiale et la création du Service pour l'Entretien des Sépultures Militaires Allemandes (SESMA) en France.

 

De nos jours

Installé à Metz, ce service assure l'entretien et la conservation des quelques 500 sites commémoratifs de la guerre de 1870-1871, des 192 cimetières militaires de la guerre 14-18 et des 22 cimetières du conflit 39-45 en France ainsi que des sites allemands au Bénélux, en Grande-Bretagne et en Irlande. En France, près de 150 ouvriers entretiennent les sépultures. Le SESMA est décentralisé en plusieurs secteurs dirigés par des responsables d'entretien, dont l'action est coordonnée par la direction de Metz.

Dans le but de promouvoir son message de paix, le VDK a créé plusieurs « Jardins pour la Paix » en Europe, comme près du Cimetière de La Cambe (Calvados), où plus de 1 200 érables ont été plantés ; ils sont parrainés par des donateurs qui font ainsi un geste pour la paix. M. Pasquini et M. Masseret, anciens ministres français des Anciens combattants, comptent parmi ces parrains. La convention de 1966 prévoyait une étroite liaison entre le VDK et le ministère des Anciens combattants.

Des relations permanentes se sont rapidement établies. Une intense coopération s'est instaurée. Les nombreuses questions intéressant les deux parties sont résolues d'un commun accord. Des chantiers de restauration sont menés de concert comme, par exemple, la reconstruction du cimetière des prisonniers de guerre près de Tambov, destiné aux « Malgré-Nous », ou la nécropole de Strasbourg-Cronenbourg, dont les travaux ont notamment été assurés par des soldats français et allemands.
   
Cette coopération, qui s'étend au domaine de la mémoire au travers de projets en cours d'étude, est l'un des témoignages de l'entente franco-allemande, notamment notre dossier « Paysages et site de mémoire ».

 

 

Extrait de la lettre de soutien au dossier d'inscription des "Paysages et sites de mémoire du front occidental de la Première Guerre mondiale" de M. Reinhard Fürher, président du VDK (12 novembre 2012) :

"C'est avec un grand intérêt que nous avons pris connaissance du projet de votre association de monter le dossier de demande d'inscription des Paysages et sites de mémoire de la guerre 14-18 sur la liste du Patrimoine mondial de l'humanité. En effet, cette démarche s'inscrit pleinement dans le cadre des célébrations et des commémorations du Centenaire de ce conflit. Elle doit permettre à toutes et à tous d'honorer la mémoire des disparus, quel que soit le pays belligérant. En outre, l'élaboration de ce dossier, en raison de la multitude d'acteurs qu'il rassemble, ne peut que conforter l'esprit de réconciliation. (...) Ensemble, nous rechercherons de nouveaux modes d'actions afin de transmettre aux générations futures ce patrimoine riche d'enseignement. Et ce, même si la Seconde Guerre mondiale a effacé le souvenir de la Première guerre en Allemagne. Ce patrimoine, aujourd'hui, s'inscrit incontestablement dans l'histoire universelle.

Par conséquent, en tant que président du VDK, je tiens à apporter le soutien de cette institution à votre association pour l'action menée, souhaitant vivement que ce projet de dossier d'inscription sur la liste du Patrimoine mondial de l'humanité réussisse et atteigne ses objectifs."

 

 

 

VDK - SESMA
Service pour l'entretien des sépultures militaires allemandes en France
9, rue du Pré-Chaudron
B.P. 75123
57074 METZ CEDEX 03
Tél. 03 87 74 75 76

 

Source : http://www.cndp.fr

 

Pour en savoir plus :

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

http://www.volksbund.de/graebersuche

 


Le cimetière allemand de Chambly (Seine-et-Marne)

 

Avec le soutien

de la Mission du Centenaire
/Mission-du-Centenaire-de-la-Premiere-Guerre-Mondiale

Inscription Newsletter

Vous souhaitez rester informés, inscrivez-vous à notre newsletter
Recevoir

Dernières actualités

"Patrimoine 14-18, quel avenir?" vient d'être publié par l'association Soissonnais 14-18

L'association Soissonnais 14-18 et son président, Jean-Luc Pamart, travaillent depuis près de 20 ans à l'inventaire et à la protection du patrimoine de la Grande Guerre autour de Soissons dans l'Aisne.